des Anciens Élèves et des Élèves du Conservatoire
National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

Thomas LEFORT | Association CNSMDP

Thomas LEFORT

Violon

Suivre cet artiste

Site internet

Les Etoiles du classique

Thomas LEFORT

Violon

Remarqué à l’âge de 13 ans par Ivry Gitlis, Thomas Lefort a été son disciple jusqu’à sa mort et a vécu à ses côtés un compagnonnage intense et complice tant sur le plan humain que violonistique. À l’aise dans tous les répertoires, il défend aujourd’hui l’héritage et la générosité musicale de la dernière grande légende du violon à avoir traversé le XXe siècle.

« Personnalité musicale magnétique à l’imagination merveilleuse, Thomas Lefort joue avec un style qui lui est propre, très naturel, qui rappelle les grands violonistes de l’âge d’Or » (Glenn Dicterow, ex-violon solo de l’Orchestre philharmonique de New-York).

Né en 1994 à Marseille, élève de Frédéric Ladame à Marseille puis de Suzanne Gessner et Patrice Fontanarosa à Paris, il est reçu à l’unanimité en 2012 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Roland Daugareil. Il en ressort avec les plus hautes distinctions en obtenant un Premier prix de violon. Il s’est ensuite perfectionné en Italie auprès du violoniste Salvatore Acccardo à l’Académie Chigiana de Sienne ainsi qu’à l’Académie Walter Stauffer de Crémone, où il s’approprie les secrets de l’école italienne du violon et prend goût à la virtuosité acrobatique des oeuvres de Niccolo Paganini.

Il a par ailleurs suivi l’enseignement de Renaud Capuçon à la Haute École de Musique de Lausanne, dont il est également diplômé d’un Master de Soliste. Il a étudié la musique de chambre auprès de professeurs tels que François Salque, Jérôme Pernoo ou encore Nobuko Imai, Pamela Frank et Sadao Harada au sein de l’Académie internationale de musique de chambre Seiji Ozawa. Thomas Lefort est lauréat de nombreux grands prix internationaux : Concours International Ginette Neveu, Concours International Rodolfo Lipizer, Grand Prix Isaac Stern International Competition à Shanghaï, Premier Grand Prix au Concours Européen Jeunes Talents Un Violon sur le Sable, Premier Prix Jeune Talent d’Île-de-France, Prix du Public lors du Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes, Prix de la Fondation Banque Populaire, Prix de la Fondation l’Or du Rhin et Prix de la Fondation de France (…).

Il s’est produit en soliste avec de nombreux orchestres dont l’Orchestre National d’Île-de-France, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural, l’Orchestre Philharmonique de Roumanie, l’Orchestre de Padoue, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre des Jeunes d’Île-de France, l’Orchestre Ostinato, l’Orchestre des Pays de la Loire, l’Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Orchestre National Avignon-Provence (…) et sous la direction de chefs tels que Jean-Claude Casadesus, Dmitri Liss, Lawrence Foster, Alain Altinoglu, Bruno Mantovani, Adrian McDonell, Roberto Fores Veses, Nicolas Chalvin, Jonathan Schifmann, Chloé Dufresne (…); dans des salles telles que la Philharmonie de Paris, la Salle Gaveau, la Salle Cortot, la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, la Fondation Louis Vuitton, la Banque de France, le Victoria Hall de Genève, l’Auditorium Stravinsky de Montreux, la Philharmonie d’Ekaterinbourg, le Palazetto Bru-Zane à Venise, le Grand amphithéâtre de La Sorbonne, la Fondation Singer-Polignac, le Théâtre de Provence, le Théâtre d’Avignon, le Théâtre National de Saint-Nazaire, le Théâtre de Nîmes, l’Opéra de Marseille (…) au sein de festivals tels que le Martha Argerich Festival à Hambourg, les Sommets Musicaux de Gstaad, le Festival International Les Sommets du Classique à Crans-Montana, le Festival « Le Salon Romantique» du Palazzetto Bru Zane à Venise, les Folles Journées de Nantes et d’Ekaterinbourg, le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, le Festival de la Roque d’Anthéron, le Festival Chopin à Nohant, le Festival Un Violon sur le Sable, le Festival de Menton (…).

Il a déjà partagé la scène avec de nombreux artistes dont Martha Argerich, Andreï Korobeinikov, Pierre-Yves Hodique, Yves Henry, Sélim Mazari, Itamar Golan, Vanessa Benelli-Mosell,Tanguy de Williencourt, Ivry Gitlis, Renaud Capuçon, Tedi Papavrami, Akiko Suwanai, Gilles Apap, Lucienne Renaudin-Vary, Edgar Moreau, Astrig Siranossian, Emmanuel Rossfelder (…).

Son premier album intitulé « Folk » a été réalisé grâce au généreux soutien de la Bourse Patrick & Ute Petit, dans un programme en duo avec le pianiste Pierre-Yves Hodique (Prix du meilleur pianiste accompagnateur lors du Concours international Tchaïkovski à Moscou en 2011) sorti en 2019 sous le label Mirare. Il y aborde des pièces « qui ont fait la réputation des princes de l’archet » (Cadences), « généreux dans ses élans et ses timbres, il montre un bel aplomb, une fine sensibilité et une indiscutable sûreté technique, un style sans emphase ni effet inutile, au service de l’esprit propre à chacune des pages, avec un engagement partout réel » (Diapason). Récemment, il vient de sortir son second album en solo intitulé « Il Violino Solo » (2023).

Thomas Lefort apparaît dans les bandes son de plusieurs films, composées par Grégoire Hetzel : L’innocent (2022), réalisé par Louis Garrel, Frère et Soeur (2022) et Tromperie (2021) réalisés par Arnaud Desplechin ainsi que de la série Canal + Paris 1900 (2021).

Il est le créateur et le directeur artistique du Festival « Les Étoiles du Classique » à Saint-Germain-en- Laye, parrainé par Martha Argerich en 2022, Jean-Claude Casadesus et Karine Deshayes en 2023, qui réunit les meilleurs musiciens classiques de la nouvelle génération pendant quatre jours festifs, en plein air, pour rendre la musique classique accessible à tous.

Il joue une réplique d’un violon d’Antonio Stradivari « Le Tivadar Nachéz » datant de 1709 et réalisée par Stephan Von Baehr.

©2024 L’association CNSMDP • Tous droits réservés