des Anciens Élèves et des Élèves du Conservatoire
National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

Arlette ZENATTI | Association CNSMDP

Arlette ZENATTI

Musicologie, Piano

Arlette ZENATTI

Musicologie, Piano

Arlette Zenatti est née le 23 février 1931 à Paris 12ème. Elle commence ses études pianistiques dès l’âge de 4 ans et demi à l’école Marguerite Long. Sa mère, ancien professeur de piano dans cette école, contribue à sa formation.
Admise au Conservatoire National Supérieur de Paris, elle y obtient une première médaille de Solfège (1950, classe d’Yvonne Desporte), une première médaille de Musique de chambre (1953, classe de Pierre Pasquier), un premier prix de Piano (1953, classe de Jean Doyen), un premier prix d’Histoire de la musique (1960, classe de Norbert Dufourcq), un premier prix de Musicologie (1962, classe de Norbert Dufourcq) pour une thèse portant sur Le prélude dans la musique profane de clavier en France de Louis Couperin au déclin du romantisme. Elle participe à des concours internationaux de piano et remporte un prix Viotti en Italie (1954), puis une première médaille à Genève où elle est l’une des deux finalistes en 1958.
Elle aborde des études universitaires à la Sorbonne. Après avoir obtenu les certificats d’études supérieures de Musicologie, d’Esthétique et Sciences de l’Art, de Psychologie de l’enfant et de l’adolescent, de Pédagogie, elle est licenciée ès lettres. Elle fait ensuite des études de troisième cycle à la Faculté des lettres et sciences humaines de Paris-Nanterre. Elle y soutient en 1967 une thèse de doctorat en Psychologie intitulée « Perception et intelligence musicales chez l’enfant », dirigée par Robert Francès. Ses travaux sont remarqués par le CNRS qui lui décerne une médaille de bronze (1968). Elle poursuit durant 10 ans ses recherches dans le cadre d’un doctorat d’état ès lettres et sciences humaines à l’Université de Paris IV – Sorbonne. Sa thèse de doctorat, « Influence de l’acculturation sur le développement musical de l’enfant entre 4 et 10 ans », est soutenue en 1978.
A la diversité de sa formation musicale et scientifique correspondent plusieurs activités professionnelles. Pianiste concertiste, elle se produit en France et en Europe principalement entre 1953 et 1970. Elle est professeur titulaire d’une classe de piano à l’Ecole Nationale de Musique du Mans de 1964 à 1970. En tant que musicologue, elle publie des articles dans des ouvrages collectifs et des encyclopédies Larousse. Psychologue de la musique, elle entre comme chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) d’abord à mi-temps en 1969, puis à plein-temps à partir de 1970. Elle est admise au Département des Sciences de la Vie, section Psychophysiologie et Psychologie, dans le Laboratoire de psychologie de la culture de Robert Francès. Elle se consacre à des recherches expérimentales portant notamment sur l’assimilation de la langue musicale par l’enfant. En 1988, elle est affectée au Département des Sciences de l’Homme et de la Société. Elle étudie alors la psychologie de la musique d’un point de vue historique. A la retraite depuis 1995, elle est actuellement Directrice de recherche honoraire du CNRS.
Ouvrages : Zenatti, A. « Le développement génétique de la perception musicale », Paris, CNRS, 1969, réimpression 1975
Zenatti, A. « L’enfant et son environnement musical. Etude expérimentale des mécanismes psychologiques d’assimilation musicale », Issy-les-Moulineaux, Editions EAP, 1981.
Zenatti, A. (sous la direction de). « Psychologie de la musique », ouvrage collectif, Paris, PUF, 1994.
Nombreux articles en psychologie de la musique publiés dans des revues françaises et étrangères, ainsi que des contributions dans des ouvrages collectifs français et étrangers.

©2021 L’association CNSMDP • Tous droits réservés