des Anciens Élèves et des Élèves du Conservatoire
National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

Louis TILLET | Association CNSMDP

Louis TILLET

Chef d'orchestre

Louis TILLET

Chef d'orchestre

Né le 29 Décembre 1944, c’est au Conservatoire National de Région de Lyon, sa ville natale, que Louis Tillet effectue ses premières études musicales – piano avec Marcelle Herrenschmidt, Écriture avec Charles Montaland, histoire de la musique avec Jean Bouvard, direction de chœur avec César Geoffray – avant d’intégrer en 1966 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où, avec les 4 Prix d’harmonie (Pr Roger Boutry), de contrepoint (Pr Alain Weber), de fugue (Pr Marcel Bitsch), et d’Analyse musicale (Prs Jean-Pierre Guézec, Olivier Messiaen, Claude Ballif), il obtient en 1972 un DFS ou « Master 2 », ayant suivi parallèlement les classes de direction d’orchestre 1er cycle (Pr Robert Blot), histoire de la musique 1er cycle (Pr Norbert Dufourcq) et orchestration (Pr Jacques Charpentier).

À l’École Normale de Musique de Paris /Alfred Cortot, il obtient en 1969 une Licence d’Enseignement du piano (Pr Blanche Bascourret de Guéraldi) et, en 1977, une Licence de Concert de direction d’orchestre (Pr Pierre Dervaux). Deux Certificats d’aptitude à l’exercice pédagogique dans les conservatoires nationaux viennent parfaire ses acquis : 1974 /C.A. pour l’enseignement de l’Écriture et 1977 /CA de directeur de conservatoire 2ème catégorie (concours présidé par Daniel Lesur).

Une rencontre avec Iannis Xénakis l’amène, en 1983, à suivre l’atelier initiatique sur le maniement de son interface graphique, dite « machine Upic » – unité polyagogique informatique du centre d’études de mathématique et automatique musicales /« Cemamu » –.

Dans le cadre d’activités intermittentes, Louis Tillet a par ailleurs assumé à Radio-France, sur la chaîne France-musique, la production de l’émission « Notes pour un instrument » patronnée par Louis Dandrel.

Sa carrière de chef d’orchestre débute avec sa participation au « Conductor’s Symposium de Cleveland » (USA) présidé par Lorin Maazel. Sélectionné, à la Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, par Maurice Leroux pour l’octroi d’une affectation en tant que chef-assistant auprès de trois formations polyphoniques françaises, il est successivement nommé Chef-assistant de Serge Baudo à l’Orchestre National de Lyon /1977, Chef-assistant de Pierre Boulez à l’Ensemble Intercontemporain /1978, et enfin Chef-assistant de Michel Plasson à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse /1979-1980.

L’« Ensemble Concertant de Paris », orchestre de chambre à géométrie variable subventionné par la Ville de Paris, lui confie bientôt sa gestion et c’est en 1996 que, sur concours national, le Ministère de l’Intérieur le nomme au poste de Chef de la Musique des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris, orchestre à vents et batterie-fanfare de notoriété mondiale comptant 136 exécutants.

Son parcours international l’aura amené à se produire en France, Allemagne, Japon, Colombie, Polynésie, Corée du Sud et Chine – où il est, en Avril-Mai 2001, chef-invité du « Hong Kong Sinfonietta Orchestra » pour le « Festival University Tour » et une série de concerts, tant à l’Université de Hong Kong qu’au Wei Hing Theatre, à la « University of Science and Technology », au « Chiang Chen Studio Theatre » ou encore au « Lee Hysan Concert Hall », avec la pianiste soliste Susan Chan (USA) et le « Mime Duo T. Daniel § Laurie Willets » de Chicago –.

C’est pour le « Festival de Tubas et Cuivres » de Colombie /Amérique du Sud qu’il compose sa pièce « Point-Mouvement-Point » dont il dirige la création à Bogotá (Théâtre Zulima /Septembre 2009) avec la participation du Tuba solo Melvin Culbertson (Los Angeles /USA).

En tant que jury, il a participé à divers concours : au Ministère de la Culture (Diplôme d’État et Certificat d’Aptitude à l’enseignement contrôlé par l’État), au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Écriture et Analyse), à l’Inspection Musicale de la Ville de Paris, à la « Yamaha Music Europe Foundation » (Paris 2000) ainsi que, en Colombie, au Concours international de Piano de Bucaramanga (2006) ou au Concours international de Cuivres de Bogotà (2009).

De 2010 à 2021, Louis Tillet a été chef d’orchestre en résidence à Pereira (« Axe du café » du département de Risaralda, Colombie) où il aura dirigé successivement les ensembles orchestraux « Banda Sinfónica de Pereira », « Banda Juvenil de Risaralda », « Orquesta de Cuerdas » et « Orquesta Sinfónica » de la « Universidad Tecnológica de Pereira », ou encore la phalange associative « Cuerdas Filarmónicas de Pereira », tout en enseignant la direction d’orchestre tant à l’université que sous l’égide de la mission « Comarca /Apía » soutenue par le Conseil régional de Risaralda.

De 1979 à 2009, simultanément à ses diverses productions artistiques, Louis Tillet a assumé les fonctions de directeur de 3 conservatoires nationaux : Conservatoire Paul Dukas de Paris XIIème (1979-1985), Conservatoire Territorial de Polynésie Française à Tahiti sur nomination du Gouvernement français (1985-1988) et Conservatoire à rayonnement départemental de la Communauté d’agglomération de Cambrai (séculaire ville « d’art et d’histoire » des Flandres françaises /1989-2009).

Dans le cadre stricto-sensu de ses activités d’enseignement, Louis Tillet a été notamment professeur de formation musicale au Conservatoire à rayonnement régional de Rouen, professeur d’Écriture au Conservatoire à rayonnement régional de Limoges et Chargé de cours d’Harmonie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

©2023 L’association CNSMDP • Tous droits réservés